Concours et examens professionnels

Concours et examens professionnels

Le CIG organise chaque année une vingtaine de concours et d’examens professionnels de catégories A, B et C, (à l’exception de la catégorie A+), ce qui représente environ 20 000 candidats.

 

Il mutualise ses compétences avec d’autres centres de gestion au sein d’une cellule pédagogique pour élaborer ensemble les sujets nationaux des concours et examens professionnels de catégories A et B. Conformément aux dispositions législatives, ces derniers sont organisés dans un cadre régional, voire interrégional, les concours de catégorie C conservant quant à eux une assise interdépartementale.

L’article 6 de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789, dispose que tous les citoyens sont également admissibles "à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celles de leurs vertus et de leurs talents".

Le recrutement aux emplois publics par la voie du concours garantit la mise en œuvre de ce principe.

La répartition de l’organisation des concours et examens professionnels de la fonction publique territoriale entre différents acteurs est fixée par la loi et par les statuts particuliers des cadres d’emplois.

Les centres de gestion de la fonction publique territoriale, établissements publics administratifs départementaux, organisent tous les concours et examens professionnels de catégorie A, B et C, pour les besoins de leurs seuls départements ou dans le cadre d’un conventionnement au bénéfice d’une zone géographique plus étendue.

Les collectivités non affiliées à un centre de gestion peuvent organiser les concours et examens de la filière médico-sociale (catégories A, B et C) ainsi que tous les concours et examens de catégorie C des autres filières.

Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), qui est un établissement public administratif national, met en œuvre les concours et examens professionnels des cadres d’emplois des administrateurs territoriaux, des conservateurs du patrimoine et des bibliothèques, des ingénieurs en chef territoriaux (catégorie A +).

Les concours sont organisés en fonction des besoins en recrutement qui sont recensés chaque année auprès des collectivités territoriales.